ForeverMissed
Stories

Une complicité pudique

Shared by Bernardin Assiene on February 21, 2019

Maman Lylianne,

J'aurais tant aimé avoir l'opportunité d'être près de toi toutes ces années, m'abreuver à la source de la sagesse que tu étais, nourrir notre complicité pudique née le jour où tu as accepté de faire de moi un fils, mais aussi partager ces rires et sourires spontanés dont toi seule avait le secret, même lorsque tu souffrais.

Au moment où tu pars, je suis rassuré que tu laisses 3 adultes qui ont pris le meilleur de toi, C'reen, Gé et Albert, et qui sauront perpétuer ton oeuvre. Je ne t'oublierai jamais. Tu as beaucoup compté dans ma vie, à un moment où je ne savais même pas ce que je deviendrais, bien que tu me prédisais déjà ta conviction en utilisant tes mots, que "j'irais loin...". Je ne savais même pas ce que cela pouvait signifier dans la tête du jeune homme que j'étais. Oh! Si nous pouvions revenir en arrière. Tes conseils, tes paroles de sagesse,  ton exhortation à l'amour du prochain,  ces mots forts que tu m'as dit lors de ma dernière visite qui s'est avérée être nos adieux, tout ceci résonne encore fort dans ma tête. Je ne t'oublierai jamais.

Notre Dieu t'a fait une place de choix dans Son royaume. Tu y auras la paix. La paix du travail bien fait. La paix du sacrifice accompli.  Repose en paix.

Ton fils, Isaac Bernardin

Share a story

 
Illustrate your story with a picture, music or video (optional):