Shared by Medard Spoelders on January 24, 2019

Hallo Richard,

Ik schrijf je in het Nederlands ,mijn spreektaal frans is min of meer goed ,maar schrijven is niet mijn beste kant.

Heel vele jaren heb je ons (Médard en ik )teruggevonden we waren nog niet zo lang getrouwd, zoals jullie.(Jullie waren school makkers al heel lang)  Je hebt ons bezocht samen met Hélène dat was een zeer bijzonder verhaal en nog tot op heden is het nog altijd een bijzonder verhaal. Er zijn heel wat verhalen voorbij gegaan, de verhalen die mijn echtgenoot (Médard ) vertelde , wel dan moet ik toch zeggen dat je van heel ver ben gekomen en heel ver bent geëindigd. We liepen de deuren niet plat maar onze vriendschap bleef oneindig bestaan. Wanneer je ook was als, ik ,Jeannine, moed nodig had dan was je daar.

Wij weten ook dat je altijd fier over je 3 kinderen was en bent.

Je blijft voor eeuwig in ons hart gegrift ,het ga je goed Richard onze lieve vriend.

Jeannine

Shared by John Rozen on January 24, 2019

Richard,

Quand nous nous sommes rencontrés en 1970, nous n'avons pas pris conscience que le poids de notre passé respectif pèserait aussi lourd sur notre union malgré la force de nos sentiments. Par la suite, nous avons qualifié ce poids venant de l'enfance de « sac à dos pesant». Notre unique, mais immense chance a été d'avoir été aimés, chacun, par une mère formidable.

Malheureusement, à douze ans, tu as perdu ta maman et tu as été placé presqu'aussitôt en pensionnat alors que ta soeur restait auprès de son père. En grandissant, intuitivement tu as senti que ton passé manquait de clarté et c'est sans regret que plus tard tu as raccourci ton nom qui est passé de Rozencwajg à Rozen.

Mais ce n'est qu'à l'âge de 40 ans que tu as appris que ce père capable de tant de cruauté n'était pas ton père.

Une quête sans répits a alors débuté. Jamais je n'ai compris ni accepté que certains te disent de passer à autre chose ou de ne plus y penser.

En 1992, un fol espoir t'a envahit. La soeur de ta maman venait d'accepter que tu la rejoignes au Canada afin de connaître enfin la vérité sur tes origines. Dans la nuit suivant le jour de ton arrivée elle est décédée. Quel lourd secret a provoqué cela ? Tes recherches t'ont malgré tout permis de rencontrer des personnes dont tu ignorais l'existence et c'était à chaque fois une grande joie et une victoire de plus.

Tu as mis dix ans à me convaincre d'avoir un enfant, tellement je doutais de mes capacités à être une bonne mère.

Mais quel bonheur quand John est né en 1980 et Dan en 1985.

Très vite, je t'ai appelé « papa miracle » car il suffisait que tu prennes tes bébés dans les bras pour que les pleurs cessent.

Bien plus tard ta fièreté fut immense lorsque John a obtenu son doctorat en physique et quand Dan a réussi sa licence de pilote de ligne. Le mariage de John avec Emily fut aussi un grand moment au Tennessee.

La vie a fait que notre couple a connu des périodes beaucoup trop « rock and roll » et en 1996 il n'y a pas résisté.

Tu as rencontré Carole. Votre fils Nicolas a 21 ans et il vient de trouver sa voie en entamant des études supérieures artistiques. De cela aussi tu étais très fier.

Je voudrais tant que tu puisses voir quelle équipe soudée s'est formée spontanément entre tes trois fils, Carole et moi.

Même au bout de tant d'années tu semblais craindre que je rencontre Carole pensant peut-être que cela affecterait ton couple ou notre relation amicale.

Mais tu vois que même aujourd’hui tu restes un rassembleur.

Tu continueras à nous suivre et resteras auprès de nous tous, sois-en certain.

Hélène

Share a Story

 
Illustrate your story with a picture, music or video (optional):