Pour Lili, Julien et Antoine

Chers Lili, Julien et Antoine

Nous sommes des amis, des collègues, des compagnons de route de Vincent. Nous nous sommes retrouvés avec lui dans des combats pour améliorer la vie d’enfants et de jeunes, défendre leurs droits avec eux.

De ces engagements communs est né une connivence, un lien fort et pour certains d’entre nous une amitié. Chacun a connu une facette de votre papa et souhaite vous la partager. Nous en ressentons le besoin car nous sommes tous attachés à lui. Et nous souhaitons, pour lui, vous partager notre chance et notre bonheur de l’avoir rencontré.


We are friends, colleagues, companions of Vincent. We have been committed with him to improve the lives of children and young people, to defend their rights with them.

These common commitments have given rise to complicity, a strong bond and for some of us a friendship. Everyone has known a facet of your dad and wants to share it with you. And we wish, for him, to share with you our luck and happiness to have met him.

Posted by Attila Nemeth on 26th November 2018
Dear Vincent, My friend, I do know you're with us, at least for one year. Then your way in the Galaxy fades away. However, you're gonna be one of the shining stars above us, waiting for us, shining our way toward the all-encompassing love, warmth, acceptance, smile, and peace. I could not emulate your humane human ethos despite I'd tried to save lives, pouring balm on excruciatingly painful spiritual and carnal wounds throughout my 20 (+) year experience as a medical doctor. I'm closing my farewell message to you, my friend with one of my favorite poems, written by HWL. A Psalm of Life by Henry Wadsworth Longfellow What the Heart of the Young Man Said to the Psalmist TELL me not in mournful numbers Life is but an empty dream! For the soul is dead that slumbers And things are not what they seem. Life is real! Life is earnest! And the grave is not its goal; Dust thou art to dust returnest Was not spoken of the soul. Not enjoyment and not sorrow Is our destined end or way; But to act that each to-morrow Find us farther than to-day. Art is long and Time is fleeting And our hearts though stout and brave Still like muffled drums are beating Funeral marches to the grave. In the world's broad field of battle In the bivouac of Life Be not like dumb driven cattle! Be a hero in the strife! Trust no Future howe'er pleasant! Let the dead Past bury its dead! Act, act in the living Present! Heart within and God o'erhead! Lives of great men all remind us We can make our lives sublime And departing leave behind us Footprints on the sands of time; Footprints that perhaps another Sailing o'er life's solemn main A forlorn and shipwrecked brother Seeing shall take heart again. Let us then be up and doing With a heart for any fate; Still achieving still pursuing Learn to labor and to wait.
Posted by Arina Cretu on 26th November 2018
Dear Lili, Julien and Antoine, I wish you to stay strong and healthy and to cherish the beautiful moments and memories of your father. Vincent was an open and passionate person, full of enthusiasm and new ideas, a young soul who managed to bring together people of different ages, interests, cultures and mobilize them. He was truly committed and an inspiration to all colleagues. Just what a wonderful experience was our participation in Sziget Festival. And he loved you, his children! Although I knew him for a relatively short time, he always spoke about you with a lot of affection. He showed pictures of Lili and his eyes were shining. He always looked forward to go home and spend time with his daughter. He was very proud of his sons and missed you. I am very sorry for your loss. He will care and protect you from where he is now. He will always be remembered and missed.
Posted by Alketa Zazo on 26th November 2018
It is so difficult to believe such a sad news. I knew Vincent when he lived and worked in Albania - the belle epoque de mustaches - as someone here wrote. It has been a privilege to know Vincent as a friend, and at work. He was one of those few people that truly means every word, every gesture, every piece of work.. Rest in peace dear Vincent! You will never be forgotten..
Posted by Abdoulkader Elmi ELABE on 26th November 2018
J'ai eu la chance de connaitre Vincent durant la semaine des Convergences en juillet 2017 à Morges, court moment mais rempli de souvenirs intenses d'un homme plein et entier dans son humanité et dans son parcours humanitaire au service des enfants. Je vous prie de recevoir mes sincères condoléances pour cette perte immense, que le bon Dieu apaise la souffrance de la famille proche et celle des ami(e)s et collègues de Vincent. Mes pensées particulières à sa femme et à ses enfants. Répose en paix auprès de ces milliers d'autres enfants qui t'attendent au Paradis.
Posted by Helen Kearney on 26th November 2018
I feel like I was just starting to get to know Vincent. As a relative newcomer to Terre des hommes, he was helping me to understand the institution’s historical work on migration. In a sector full of passionate and committed individuals, Vincent’s dedication to child rights and protection stood out. I was also struck by the way that his eyes lit up when he spoke of his children. RIP.
Posted by Micheline Bochet-le Milon on 26th November 2018
Des la première rencontre une impression d'énergie,de détermination d'efficacité .Un vrai meneur .Mais au service d'une cause ,d'un idéal.Toujours avec une formidable chaleur qu'on retrouvait dans sa voie de baryton -basse et beaucoup d'élégance dans ses rapports avec les autres .Je l'avais revu en juin lors de son passage à Rabat pour les assises de la migration ,plus rayonnant que jamais .C'est l'image que je garderai de lui .Je pense à vous ses enfants et sa femme et tous ceux qui l'ont aimé Que tous ces témoignages qui disent quelle grande personnalité était Vincent apporte un peu de lumière dans votre infinie tristesse qui est aussi la nôtre .
Posted by Kristien Van Buyten on 26th November 2018
Cher Vincent, Je n'arrive toujours pas à croire que tu n'es plus parmi nous, que nous ne pourrons plus entendre tes rires, goûter tes bons plats, ou écouter tes réflexions super intelligentes. Tu es une des premières personnes que j'ai connu chez Tdh, et au fil des années tu as été mon collègue et puis aussi un ami et un mentor. Je n'oublierai jamais cette belle journée au bord de la Danube, dans le froid avec petanque et bière; notre jeu de laser game où nous étions peut-être pas la meilleure équipe mais on s'est bien éclaté; nos discussions toujours passionantes au sein de l'équipe migration; ce jour où nous allions tous chez Olivier, avec des fous rires de Morges jusqù'à Evian, suivi par cette declaration d'amour par Olivier :) Et au fond, il avait raison, il y avait de l'amour dans cette équipe, et ça rend ton absence d'autant plus douloureuse. Je garderai pour toujours l'image de toi, avec ta toque béninoise, en train de cuisiner (une de nos passions partagées, ainsi que nos enfants- tu parlais toujours d'eux avec de la lumière dans tes yeux). Dors en paix, cher Colvert.
Posted by Marc Luna on 26th November 2018
C'est une triste et si soudaine nouvelle. Toutes mes pensées vont à la famille et aux proches de Vincent. Repose en paix Vincent!
Posted by Tarun Sarwal on 26th November 2018
I knew Vincent for only brief time, but it was clear immediately that Vincent had a morality and a commitment that made him a true humanitarian. He was a kind, supportive and inspiring person for all around him. He was a true leader. I will always think about him, and I know his spirit will be of help to many who he came into contact with. My warmest condolences to his family - Tarun
Posted by Nathalie Heppell on 25th November 2018
Que c'est triste d'apprendre ton départ si soudain, Vincent… J'ai travaillé avec toi lorsque j'étais avec Tdh, sur la traite d'enfants entre l'Albanie et la Grèce, dans les années 2000-2001. Merci Vincent pour ta constante collaboration et surtout pour ta présence lorsque j'ai été hospitalisée d'urgence à Athènes en 2001. Tu as toujours été là pour apporter support et aide auprès de ma famille : ma mère Aline, mon père Gilles et mon frère, Martin. Lors de ce séjour, tu avais dû te rendre avec mon frère dans une clinique médicale pour prendre des résultats de radiographies; Martin & toi aviez poussé le gardien de sécurité qui vous refusait l'entrée. Il disait que le bureau était fermé et que vous deviez revenir le lendemain. Les documents requis pour le lendemain matin étaient sur le bureau de réception. Nous avions bien rigolé de cet événement et surtout de l'expression du gardien. Lors de nos enquêtes sur le trafic d'enfants, je devais souvent m'absenter et partir sur la route. Souvent je me sentais seule et je me demandais où allait cette enquête. Nous discutions longtemps au téléphone et tu réussissais toujours à me recentrer sur les points essentiels. Qu’aurais-je fait sans ton précieux point de vue. Tu resteras toujours dans ma mémoire ; tu as donné énormément pour améliorer le sort des enfants. Repose en paix, mon cher ami. Au nom de ma famille et du mien, à toute la famille éprouvée, nos plus sincères condoléances, bon courage et toute mon affection. Nathalie Heppell Montréal, Canada
Posted by Micheline Bochet-le Milon on 25th November 2018
Dès la première rencontre cette impression d'extraordinaire énergie ,d'efficacité ,d'engagement ,impression confirmée à chaque rencontre .Avec en même temps beaucoup de chaleur et d'élégance de comportement .L'humour aussi toujours tellement précieux dans l'univers de l'humanitaire où tant de gans se prennent au sérieux .Je l'avais à nouveau croisé en juin denier lors de sa venue à Rabat pour les assises de la migration .Rayonnant ,c'est l'image que j'en ai gardé .Pour tous ceux qui l'ont côtoyé ou simplement croisé ,c'est un choc .Je pense très fort à vous ses enfants et aussi à sa femme .
Posted by Stéphane Bertin-evano on 25th November 2018
Les souvenirs affluent en masse. Innombrables! Joyeux! Sérieux! Anodins! Musicaux! Cinematographiques! Burlesques! Intimes! Familiaux! Culinaires! Terriens! Lunaires! Tu nous manques vieux frère.. La famille breizho-shqiptar-romano-réunie
Posted by VALBONA HYSTUNA on 24th November 2018
IN THE VINCENT TOURNECUILLERT’s MEMORY Vincent, was a citizen of the world that knew well how to take care of the important things with the deserved passion, to fight for the goals of his humanitarian mission and to succeed them. He started his professional life as a journalist and always held the research look that characterizes the journalists worthy of their function. After covering as journalist the wars in the Balkans and Africa, he used to work with non-governmental organizations in various parts of the world for about two decades: Iraq, Bosnia, Yemen, Albania, Morocco, Belgium and Budapest at the end. Wherever he lived, wherever he acted, he was tempted by a deep and genuine longing to understand and respect the ways, the times, and the hardships of the ordinary people he had chosen to work with. With pure scientific and political thought, with knowledge and empathy, he tried to improve the lives of the more vulnerable people among the vulnerable ones. He worked closely with ARSIS, in particular between 2001 and 2009, when he moved to Albania and then to Budapest. He significantly contributed on understanding and dealing against the trafficking of children from Albania and other Balkan countries to Greece. Our collaboration continued to nowadays too. We have built together for many years, hand by hand, a protection network for trafficked and smuggled children, we have enriched our knowledge and practices with regard to the protection of the child and the defense of his/her rights. Working for a great and respected organization for the protection of the child’s rights, the Terre des Hommes NGO, he broadly shared his knowledge and experience by supporting his daily work, his colleagues and partners in countries such as Albania, Greece and many others. Close to him we found out that those are seemed impossible to happen can often be done if we try with trust and devotion. Besides of valuable partner and colleague, he knew how to be warm in our personal relationship and how to dedicate enough time that friendship requires, as tired as he was at the end of the day. We express our deep affliction because a nice young person left, because he was a tireless partner in the struggle for the defense of the children’s rights. We express our condolences to his family members! We will miss him! We will remember him, continuing our efforts for everything he tried…
Posted by Myriem Khrouz on 24th November 2018
Nous avons croisé ta route...partagé des combats avec toi...tu a forcé notre estime, notre respect...Il est si difficile d'accepter que tu sois parti...Tu va nous manquer!!!!!!! Reposes en paix Vincent...
Posted by Sonia & Guillaume Ancelli... on 24th November 2018
Affreuse nouvelle que celle de ta disparition... Brillant et indéfectiblement engagé, c'est l'image que je garderai de toi. Tu m'avais beaucoup impressionné alors qu'étais stagiaire lors d'une réunion régionale en Roumanie par la richesse de tes argumentaires il y a de cela déjà plus de 10 ans, à l'époque de ta moustache dalienne. Au boot camp à Budapest, la dernière fois que je t'ai vu, tu dégageais à nouveau une infatigable force pour faire bouger les lignes et tes idées étaient véritablement inspirantes. Toutes mes pensées à ta famille
Posted by Faustine Douillard | Terr... on 23rd November 2018
Certaines personnes entrent dans nos vie, nous inspirent et nous motivent meme au travers de brèves rencontres. Certaines personnes laissent des empreintes indélébiles sur leur passage. Les personnes au grand coeur ne sombrent jamais dans l'oubli.
Posted by Ormela Stoja on 23rd November 2018
It's hard to say goodbye to you! I can'believe that you are in heaven now! I am sure that all your collagues and all the persons have known always remind you because you have been our greatest source of inspiration and courage , we have learnt a lot from you, you have been a great leader for us and in the same time our friend. You will remain in our hearts. Rest in peace !
Posted by Bernard Boëton on 23rd November 2018
Bouleversé par la disparition soudaine de Vincent, je veux simplement témoigner de ce qu’il était dans nos actions communes, avec d’autres collègues, et dans différentes circonstances, comme Albanie. Dans les programmes qu’il dirigeait, Vincent était un vrai chef d’équipe, dont l’autorité - qui n’était pas autoritaire - était visiblement estimée et respectée par son personnel. A la fois obstiné dans les objectifs et intègre dans son fonctionnement (combinaison rare chez les hommes d’action…), il générait en même temps une complicité spontanée par son humour empreint d’un réalisme à l’abri des charabias en tous genres du métier. Entre autres actions initiées par Vincent, rappelons qu’il a fondé et animé la coalition des ONG albanaises sur les droits de l’enfant en Albanie, « BKTF » - laquelle fonctionne toujours : http://www.childpact.org/2017/10/12/albania-bktf-coalition-sends-open-letter-to-prime-minister/Il Autre exemple : en tant qu’ancien journaliste, il fut aussi le seul - je dis bien le seul - délégué, dans toutes ces quarante dernières années, à tenir (et envoyer au siège) un « Journal des medias » pour analyser les articles de presse albanaise sur les trafics d’enfants, comprenant l’importance de la perception du phénomène par les familles, les autorités et les médias du pays, comme outil d’analyse et de prévention des trafics. Vincent était un créatif, réaliste, obstiné, intègre et convivial: que voulions-nous de plus ? Il fut pour moi, et au fil des années, un des rares délégués avec lequel la communication/collaboration était rapide, directe et efficace - complicité peut-être due à nos origines communes de Basse-Normandie (France)… Je n’ai pas de nostalgie du passé, mais seulement des personnes que j’y ai rencontrées : Vincent était dans les cinq doigts de la première main… La nostalgie de Vincent est désormais, malheureusement définitive… Je ne peux que le remercier de ce qu’il nous a apporté et je salue sa mémoire. Ce message est aussi pour sa famille et ses enfants : qu’ils sachent ce que leur père a représenté pour ceux qui ont travaillé avec lui.
Posted by Agron Seferi on 23rd November 2018
Rest in Peace..
Posted by Artur Marku on 23rd November 2018
It is so hard to believe that you left so soon this life, my dear friend, keep a place in heaven for us, other mortals… Il est si difficile de croire que t’as quitté si tôt cette vie, mon cher ami, garde une place au paradis pour nous, autres mortels…

Leave a Tribute